Évasion de Redoine Faïd: le pilote d'hélicoptère raconte son calvaire

  • Source: : 7sur7.be | Le 04 juillet, 2018 à 11:07:04 | Lu 3604 fois | 3 Commentaires
content_image

Evasion de Redouane Faid

Le braqueur récidiviste Redoine Faïd s'est évadé dimanche matin par hélicoptère de la prison de Réau (Seine-et-Marne), où il était incarcéré, lors d'une opération "de quelques minutes". Stéphane Buy, le pilote de l'hélicoptère pris en otage par le commando à l'origine de l'évasion, a raconté son expérience traumatisante sur les ondes de RTL France. L'homme est toujours en état de choc. Le dimanche matin, vers 9h30, le pilote accueille deux hommes, l'un âgé d'une vingtaine d'années, l'autre la cinquantaine, pour un vol d'initiation qu'ils avaient réservé.

"Je les ai reconnus, ils avaient déjà fait un baptême. C'était la deuxième ou troisième fois que je les voyais. Pour moi, c'était un baptême comme un autre", explique ce pilote chevronné, instructeur, qui a déjà plus de 3.000 heures de vol à son compteur. Tout bascule Seul dans le hangar, l'homme s'apprête à sortir l'hélicoptère quand les individus lui demandent de voler dans l'Alouette II, un autre appareil. Le pilote refuse car il n'est pas adapté aux baptêmes de l'air. A ce moment-là, tout bascule. Les hommes se montrent violents, l'agressent verbalement et menacent sa famille.

Pris en otage, l'homme s'exécute et fait le plein. Le pilote et les deux malfrats décollent à bord de l'Alouette II, direction le sud-est. Aucune autre instruction ne lui est donnée. Stéphane Buy est contraint se poser dans un champ, où il est frappé à coups de crosse et menacé avec deux revolvers sur la tempe. Les malfrats lui expliquent qu'ils vont "chercher un ami à la prison de Réau" et le somme d'obtempérer, sans quoi sa famille serait menacée.

Un autre commando prend place Le pilote redécolle et se pose dans un terrain vague, à la demande des criminels. Là-bas, un autre commando prend place à bord de l'appareil. La tête sur le manche, l'homme entend d'autres membres arriver à bord. "J'entends d'autres individus entrer dans la machine et charger des sacs, mais je ne sais pas car je ne vois pas. Je devine au bruit de ce qui se passe à l'arrière". Le cauchemar de l'otage va prendre une tournure encore plus dramatique.

En voulant repartir, la turbine ne se met pas en route et l'appareil ne démarre pas. Les malfrats l'accusent alors de simuler une panne. Il sort pour réparer le problème technique et aperçoit des hommes cagoulés. Stéphane Buy est une nouvelle fois frappé et tombe à terre, inconscient. Finalement, il finit par réparer l'appareil et redécolle. Ils prennent alors la direction de la prison de Réau. "Redouane Faïd était silencieux" Sur place, on lui demande de voler très bas vers la prison.

Il survole l'enceinte et pose l'appareil en plein milieu de la cour d'honneur, la seule qui ne possède pas de filets anti-aériens. Le commando sort pour aller chercher Redouane Faïd, lui est toujours surveillé par un autre membre. Au bout de dix minutes, le braqueur monte à bord de l'appareil. "Je ne savais pas à qui j'avais affaire. Il est resté très silencieux", explique le pilote, qui apprendra plus tard, par la presse, son identité.

L'Alouette II redécolle de l'enceinte de la prison, avec un niveau de carburant très bas. Près du Bourget, au bord d'une voie rapide, le pilote est sommé de se poser. Les individus mettent le feu à l'appareil et prennent la fuite. A l'heure d'écrire ces lignes, Faïd et ses complices sont toujours activement recherchés.

En 2013, Redouane Faïd s'était déjà évadé de la prison de Lille-Séquedin, prenant quatre surveillants en otages, utilisés ensuite comme boucliers humains. Il avait fait exploser cinq portes au plastic, avant d'être récupéré en voiture par un complice. Sa cavale avait duré quelques semaines, avant qu'il ne soit interpellé fin mai 2013.


Auteur: 7sur7.be - 7sur7.be






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Avis En Juillet, 2018 (17:53 PM) 0 FansN°: 1
J'ai l'impression de lire un film. En tout cas ce type peux se faire des millions en vendant à Holliwood des droits d'adaptation de ses évasions.
Reply_author En Juillet, 2018 (07:38 AM) 0 FansN°: 1
il a déjà publié un livre sur ses exploits, ki dou moromou boy djiné dé.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com